Qp. vum Léon Gloden iwwert déi 2 elektresch Auto’en vun der Police

D’Äntwert op dës Fro fann der, wann der op dëse Link klickt: QP 137

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, je souhaiterais poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure au sujet des voitures électriques de la Police grand-ducale.

Depuis avril 2018, la Police grand-ducale utilise deux voitures électriques de la marque « TESLA ».

C’est dans ce contexte que j’aimerais poser la question suivante à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure :

  • Quel bilan Monsieur le Ministre peut-il tirer sur les interventions de ces deux voitures de police depuis leurs mises en service ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Léon Gloden

Député

Des citoyens luxembourgeois se trouvent-ils actuellement bloqués en Thaïlande dans la zone menacée par la tempête Pabuk ?

Monsieur le Président,

 

Conformément à l’article 84 du Règlement de la Chambre des Députés, je voudrais adresser une question urgente à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes au sujet de l’approche de la tempête « Pabuk » sur les îles du golfe de Thaïlande.

La presse internationale vient de faire le point sur la situation dramatique qui se déroule actuellement sur les îles du golfe de Thaïlande à l’approche de la tempête tropicale « Pabuk », où de nombreux touristes, dont 120 belges, restent bloqués. Selon lesoir.be, le Ministère des Affaires étrangères belge suit la situation sur place via leur ambassade à Bangkok et conseille à leurs citoyens de suivre les avis des autorités locales.

Au vu de ce qui précède, je voudrais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes :

1. Monsieur le Ministre peut-il me dire si des citoyens luxembourgeois se trouvent actuellement bloqués dans la zone menacée par la tempête Pabuk ?

2. Si tel est le cas, Monsieur le Ministre peut-il m’assurer qu’une consigne a été envoyée aux touristes concernés, à l’instar de la Belgique ?

3. Monsieur le Ministre peut-il me dire si, de manière générale, des consignes de sécurité sont systématiquement envoyées aux ressortissants luxembourgeois pouvant se trouver dans des zones sinistrées ou menacées par des phénomènes naturels ou autres ?

 

Je vous prie d´agréer Monsieur le Président, l´expression de ma parfaite considération.

 

Octavie Modert

Députée

Avancée du projet relatif au Château de Schengen: Quelles démarches le Gouvernement a-t-il entreprises concrètement depuis octobre 2018 pour faire rentrer le Château de Schengen dans le Domaine de l’Etat ?

D’Äntwert op dës Fro fann der, wann der op dëse Link klickt: QP 145

Monsieur le Président,

 

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, je souhaite poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre de l’Economie et à Monsieur le Ministre des Finances au sujet de l’avancée du projet relatif au Château de Schengen annoncé par le Gouvernement avant les élections.

En effet, le Ministre du Travail et de l’Emploi et la Secrétaire d’Etat à l’Economie ont présenté sur place le 3 octobre 2018 – onze jours avant les élections – une nouvelle destinée pour le Château de Schengen qui pourrait, selon les précités membres du Gouvernement et en collaboration avec le chef français Thierry Max, servir de cadre à une formation en hôtellerie-restauration « à vocation sociale » tout en redevenant un hôtel-restaurant « de qualité ». Dans ce sens, l’immeuble en question « pourrait finalement bien devenir propriété de l’État ». Et d’ajouter : « Si Francine Closener et Nicolas Schmit se retrouvent au prochain gouvernement, le projet pourrait voir le jour ‘d’ici deux ans’, a estimé le ministre du Travail », cité dans la presse nationale et e.a. dans Le Quotidien du 04.10.2018.

Je voudrais dès lors poser les questions suivantes à Messieurs les Ministres :

1. Quelles démarches le Gouvernement a-t-il entreprises concrètement depuis octobre 2018 pour faire rentrer le Château de Schengen dans le Domaine de l’Etat ?

2. Monsieur le Ministre des Finances, responsable des Domaines de l’Etat, peut-il m’informer sur le prix d’acquisition de l’immeuble en question ?

3. Le Gouvernement prévoit-il une telle dépense dans le projet de budget définitif pour 2019 ?

4. Quelle est l’avancée du dossier depuis les annonces proférées début octobre ?

5. Est-ce que une ou le cas échéant, des personnes ont été désignées responsables pour prendre le dossier en mains, et si oui, quand ? A-t-il déjà été travaillé à la concrétisation du concept ?

5. D’une manière plus générale et considérant que Madame Francine Closener et Monsieur Nicolas Schmit ne font plus partie du Gouvernement actuel, Messieurs les Ministres peuvent-il me confirmer que le Gouvernement issu des élections d’octobre 2018 entend toujours réaliser le projet en question ?

6. Le délai annoncé de deux ans est-il toujours d’actualité ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma parfaite considération.

 

Octavie Modert

Députée

Formation spécifique pour les administrateurs étatiques

D’Äntwert op dës Fro fann der, wann der op dëse Link klickt: QP 146

Monsieur le Président,

 

Conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, je voudrais adresser une série de questions à Monsieur le Ministre de la Fonction publique au sujet de la formation spécifique préparant à la fonction d’administrateur.

Dans ses réponses aux questions parlementaires de Laurent Mosar (n° 2724) du 1er février 2017 respectivement de Serge Wilmes (n° 69) du 3 décembre 2018 au sujet des participations de l’État au sein d’une structure commune, Monsieur le Ministre des Finances a précisé que : « C’est ainsi que les administrateurs étatiques sont tenus d’adhérer à un code de conduite arrêté par le Gouvernement. Ils bénéficient en outre d’une formation spécifique organisée en collaboration avec l’Institut luxembourgeois des administrateurs (ILA) et l’Institut national de l’administration publique (INAP). Cette formation est destinée à les préparer à la fonction d’administrateur en les familiarisant avec les tâches qui leur incombent au titre d’administrateur représentant l’Etat dans le conseil d’administration d’une société, voire à approfondir les connaissances des administrateurs en fonctions. »

Au vu de ce qui précède, je voudrais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Fonction publique :

1. Monsieur le Ministre peut-il me préciser de quelle formation spécifique il s’agit ?

2. Monsieur le Ministre peut-il me préciser le contenu de cette formation ?

3. Monsieur le Ministre peut-il me dire si une évaluation de ladite formation a déjà été réalisée et m’en expliquer les résultats, le cas échéant ?

4. Monsieur le Ministre peut-il m’affirmer que cette formation est proposée de façon régulière ?

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma parfaite considération.

 

Octavie Modert

Députée

Wéieng Iwwerwaachungskameraen an der Stad sinn aktiv a wéi gesinn d’Resultater vun der Analys vun der Police aus ?

Monsieur le Président,

Nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, nous souhaiterions poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure au sujet de la vidéosurveillance dans la capitale.

« La vidéosurveillance étendue dès cet automne dans la capitale », tel est l’intitulé d’un article paru sur wort.lu en juin 2018. L’auteur indique dans cet article que « tout le quartier de la gare sera couvert : la rue de Strasbourg, l’aire de jeux place de Strasbourg, la rue 1900, une section de la rue Adolphe Fischer, la rue Glesener, la rue du Commerce et la rue du Fort Wedell. »

Il en serait de même pour le quartier de Bonnevoie où des caméras seraient prévues à la place Léon XIII, une partie de la rue de Bonnevoie et les aires de jeux de la rue Sigismond et de la rue des Ardennes.

Dans une réponse à la question parlementaire n°4070, Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure de l’époque avait par ailleurs indiqué que « les caméras de surveillance installées sur le territoire de la Ville de Luxembourg sont toujours actives » et ceci malgré le fait que les avis du comité de prévention communal et du procureur d’Etat de Luxembourg auraient été sollicités (i.e. non encore reçues) non seulement quant aux extensions, mais également par rapport au dispositif de vidéosurveillance actuellement en place.

C’est ainsi que nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre :

· Monsieur le Ministre peut-il confirmer que les caméras de vidéosurveillance ont d’ores et déjà été installées dans les quartiers de la Gare et de Bonnevoie aux endroits susmentionnés ? A défaut, Monsieur le Ministre peut-il nous expliquer les retards pris dans la mise en place des extensions du dispositif de vidéosurveillance ? Toujours dans la négative, quand le nouveau dispositif sera-t-il enfin opérationnel ?

· Les caméras de vidéosurveillance déjà en place à travers la capitale luxembourgeoise sont-elles toujours actives ?

· Quels ont été les résultats de l’analyse d’impact effectué par la Police grand-ducale ?

· Monsieur le Ministre peut-il nous fournir une copie des avis du comité de prévention communal respectivement du procureur d’Etat de Luxembourg ?

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Laurent Mosar

Député

Léon Gloden

Député

CSV Osten Bezierkskongress zu Maacher den 03.12.2018

Den gutt besichten CSV Osten Bezierkskongress stoung am Zeechen vun der Erneierung.

Bei der CSF, CSJ an CSV Osten sinn nei Presidenten gewielt ginn.

Fir CSF: Solange Dumont-Binsfeld

Fir CSJ: Marc Ury

Fir CSV: Max Hengel.

Bei der CSV Osten stoungen 23 Kandidaten zur Wahl fir 12 Plazen am Comité ze besetzen.

Gewielt goufen:

Stéphanie Weydert, Gérard Bichler, Jean Boden, Frank Dumont, Joëlle Lelong, Christophe Origer, Jempi Hoffmann, Marc Ries, Jo Risch, Sandra Klaty, Mireille Hinkel, Stella Falkenberg

Hei ënnendrënner e puer Impressiounen mat Fotoen vum ©Alain Goedert a ©Frank Dumont

Wahl Resultat 2018

Mir soen Iech all Merci fir Är Ënnerstëtzung

Hei fann dir Resultater vun eisem Team

Stëmmen Differenz am Verglach mat 2013 Mandat (virdrun)

HETTO-GAASCH Françoise

12 150 Stëmmen
-2 131 (-14.92%)
Deputéiert

MODERT Octavie

10 222 Stëmmen
-1 303 (-11.31%)
Deputéiert

GLODEN Léon

9 754 Stëmmen
-858 (-8.09%)
Deputéiert

HENGEL Max

8 222 Stëmmen

WEYDERT Stéphanie

8 037 Stëmmen
-597 (-6.91%)

DUBLIN Christian

6 983 Stëmmen

WENGLER Yves

6 788 Stëmmen

Eng Q.P. urgente vum Léon Gloden: Sinn Busfahrpläng net un de Stonneplang vum Iechternacher Lycée ugepasst?

    Monsieur Mars Di Bartolomeo

                                                                             Président de la Chambre des Députés

                                                                                        Luxembourg, le 18 septembre 2018

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 81 du Règlement de la Chambre des Députés, je souhaiterais poser une question URGENTE à Monsieur le Ministre de l’Education nationale et à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures au sujet du Lycée d’ Echternach.

Selon mes informations, les horaires de bus pour les étudiants fréquentant le Lycée d’ Echternach ne correspondent pas avec les horaires des classes. En conséquence, des étudiants de certaines localités risquent de ne pas être à l’heure au Lycée.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures :

  • Messieurs les Ministres peuvent-ils me confirmer ce qui précède ?
  • Est-ce que d’autres Lycées sont concernés ?
  • En cas de réponse affirmative, comment cette désorganisation a pu se produire ?
  • Est-ce que les Ministères se concerteront dans les plus brefs délais pour remédier à cette problématique ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Léon Gloden

Député

Q.P. de Léon Gloden au sujet de la plateforme communautaire « AirBnB ».

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 du Règlement de la Chambre des Députés, je souhaite poser une question parlementaire à Madame la Secrétaire d’État à l’Economie au sujet de la plateforme communautaire « AirBnB ».

Un reportage diffusé sur RTL en date du 3 septembre illustre les avantages et les désavantage qu’a causé et causera l’implantation de cette plateforme sur le marché luxembourgeois. Actuellement, plus de 700 personnes louent leur propre habitation comme logement d’appoint au Luxembourg, et la tendance est à la hausse. Alors que le succès de l’entreprise augmente de façon considérable et que le Ministère juge le site comme une offre supplémentaire pour le secteur du Tourisme luxembourgeois, les hôteliers, représentés par l’Horesca, le considèrent comme concurrence déloyale par rapport à leur commerce. Notamment le fait que des agences immobilières aient su développer un modèle commercial en relation avec la plateforme qui constituerait une vraie menace pour les hôteliers et serait en opposition avec le concept initié par « AirBnB » pose des problèmes Les agences immobilières y louent des appartements exclusivement à des touristes. Alors qu’il existe une pénurie d’environ 6500 de logements sur le marché luxembourgeois, ces logements loués sur le site ‘AirBnB’ pourraient déjà combler une partie de la demande.

J’aimerais dès lors poser les questions suivantes à Madame la Secrétaire d’État :

 

  • Madame la Secrétaire d’État saurait me donner des chiffres exacts sur les appartements loués exclusivement sur la plateforme « AirBnB » ?
  • Madame la Secrétaire d’Etat envisage-t-elle entamer des mesures afin de limiter ces pratiques ?
  • Madame la Secrétaire d’État est-elle en concertation avec le Ministre du Logement pour remédier à ces pratiques ?
  • Deux fois dans l’affirmative, quelles mesures sont prévues ?

 

Je vous prie de bien vouloir croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma très haute considération.

Léon Gloden

Député