Zanter November 2017 ass d’Sécherheetsstruktur “Unisec” zu Dräibur operationell. An hirer Roll als Mediatrice huet den Ombudsman an hirem Rapport eng Rei Recommandatioune gemaach fir des Struktur ze verbesseren. Wéi eng Konklusiounen zéien déi politesch Responsabel aus dësem Rapport?

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, je souhaiterais poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et à Madame la Ministre de la Justice.

Depuis novembre 2017, l’Unité de sécurité (Unisec) pour mineurs délinquants à Dreiborn est opérationnelle. Dans sa mission de médiateur, l’Ombudsman vient de formuler dans un rapport une série de recommandations aux responsables politiques pour optimiser la structure ; Il est conseillé de mettre en place un échange régulier entre le mineur délinquant et le juge de la jeunesse qui l` a placé pour discuter de sa situation.  Un contact régulier avec des proches doit aussi être assuré. Un élément important qui reste défaillant à l’heure actuelle est le profil des mineurs à placer à l’Unisec, qui doit impérativement être précisé. Le rapport fustige aussi le manque de solutions pour la période « post-Unisec » à savoir l’accueil, l’encadrement et le suivi des jeunes après leur séjour à Dreiborn.

Sur la base de ces informations, j’aimerais poser les questions suivantes :

  • Quelles conclusions Madame et Monsieur les Ministres ont-ils tiré du rapport de la médiatrice ?
  • Les Ministres envisagent-ils de suivre les pistes de recommandations élaborées dans le rapport ?
  • Dans l’affirmative lesquelles ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Françoise Hetto

Députée