Misst d’UNI Lëtzebuerg beim Ophuele vu Studenten net och an alle Fäll déi extrascolaire Aktivitéiten, Bénévolat a Beruffsexperienz mat a Betruecht zéien ?

Par la présente, j’ai l’honneur de vous Informer que, conformément à l’article 83 du règlement de la Chambre des Députés, je souhaiterais poser une série de questions à Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pour être admis à un programme d’étude à l’Université du Luxembourg, le futur étudiant doit soumettre son diplôme de fin d’études, les relevés de notes de lycée ainsi qu’un certificat de langues. Conscient de l’importance à accorder aux notes académiques, les activités extrascolaires, les activités bénévoles et les expériences professionnelles (stage, formations continues, engagement social, culturel et sportif) priment de plus en plus dans le curriculum vitae lors du processus d’admission aux universités ou du recrutement sur le marché du travail.
A l’heure actuelle, l’Université du Luxembourg ne prend en compte ces activités que pour un nombre restreint de formation lors du processus de sélection.
En tenant compte du fait que la seule université du pays est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche et jouit de l’autonomie pédagogique, scientifique, administrative et financière, je voudrais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre :

Monsieur le Ministre peut-il nous confirmer ces informations ?

De quelle manière le Ministre envisage-t-il d’encourager l’Université du Luxembourg de reconsidérer ses critères d’admission en tenant compte de manière générale et pour toutes les filières, des activités extrascolaires, des activités bénévoles et des expériences professionnelles des étudiants ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Françoise Hetto
Députée