Prise en charge des élèves à besoins particuliers ou spécifiques dans l’enseignement fondamental

D’Äntwert op dës parlamentaresch Fro fann der ënnert dësem Link : QP 454

Monsieur le Président,

 

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que conformément à l’article 83 du Règlement de la Chambre des Députés, nous souhaiterons poser une série de questions à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale au sujet du recrutement d’instituteurs spécialisés dans la scolarisation des élèves à besoins spécifiques (I-EBS) pour les besoins de l’enseignement fondamental.

Selon les annonces du Ministère de l’Éducation nationale, 150 instituteurs spécialisés dans la prise en charge des élèves à besoins particuliers ou spécifiques seront recrutés sur quatre ans. Directement affectés aux écoles, ils interviennent dans la prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers ou spécifiques et assistent les élèves en classe.

Dans ce contexte, nous voudrons poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale :

  • Combien d’élèves à besoins spécifiques sont actuellement pris en charge dans les écoles fondamentales ?
  • Combien de postes d’I-EBS ont été créés ?
  • Le nombre de postes crées couvre-t-il le besoin ?
  • Combien de ces postes sont occupés à plein-temps ?
  • De la demande de l’instituteur jusqu’à la prise en charge concrète de l’enfant, quel est le délai d’attente ?
  • La commission d’inclusion fait élaborer un plan de prise en charge individuel. Quel est le rôle des parents dans ce contexte ?
  • Le personnel enseignant est-il suffisamment formé pour constater quand un élève a des besoins particuliers ou spécifiques ?
  • Combien d’élèves sont enseignés à domicile au Luxembourg ? Y a-t-il une tendance croissante du « homeschooling » ?
  • Dans l’affirmative, quelles en sont les raisons ?

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération.

 

Françoise Hetto                                                                                              Léon Gloden

                                                                  Députés

One Response to “Prise en charge des élèves à besoins particuliers ou spécifiques dans l’enseignement fondamental”

  1. Kugener J

    Ok fir d’QP. Mee wat hunn di 2 léscht Froen mat den EBS ze dinn?

Hannerloosst eng Äntwert

  • (gëtt net verëffentlecht)